^Top

Prix du journaliste de l'année 2013 dans le domaine de l'agriculture

 

Lire l'article primé...

Flash!
« Selon nos estimations, si nous arrivons à moderniser seulement 14% de l'agriculture familiale, nous pouvons atteindre très facilement la sécurité alimentaire dans notre pays » Mahama Zoungrana, ministre burkinabé de l’agriculture et de la sécurité alimentaire. --- "Pour cette campagne de contre saison nous envisageons une production record de 40 mille tonnes de Maïs Bondofa et 400 mille tonnes d'oignons bulle afin d'assurer la sécurité alimentaire." Mahama Zoungrana, Ministre de l'agriculture et de la sécurité alimentaire du Burkina Faso à l'occasion du lancement de la campagne de contre saison. - - - "AGRI-TIC vient combler le manque d'espace d'information dans le domaine de l'agriculture au Burkina. Je vous félicite pour cette belle initiative et je souhaite que votre projet donne plus de visibilité à l'agriculture burkinabè." Dixit Abdoulaye SAWADOGO, Directeur Général de Neema agricole du Faso (NAFASO). --- «Il est temps pour les chefs d'Etat pour mettre l'agriculture au sommet des agendas nationaux de développement et montrer la voie sur un chemin sûr pour le développement de leur peuple. La prospérité est à portée de main - il est entre nos mains ". Son Excellence Mme Nkosazana Dlamini-Zuma , Président de la commission de l'Union Africaine. --- « Un secteur agricole fort créera des emplois et générera de la croissance économique qui veut dire des emplois et des revenus pour les Africains», Son Excellence Rhoda Peace Tumusiime.» Commissaire pour l'économie rurale et l'agriculture à l’Union africaine.

Visiteurs